Rare glaive de Maréchal de France modèle...

Lot 115
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 117 760EUR

Rare glaive de Maréchal de France modèle...

Rare glaive de Maréchal de France modèle 1817.
Fusée ornée sur toutes les faces de plaquettes de nacre séparées par des baguettes ciselées en frises de feuillages.
Pommeau sphérique en laiton doré et ciselé à décor de palmettes, frises de laurier et rehaussé de fleurs de lys à la base. Garde à deux oreillons à six pans, uni au revers et richement décorés à l’avers des grandes armes de France ceintes des colliers des ordres de Saint Michel et du Saint Esprit.
Quillons droits, évasés, à décor de fuseaux enfoudrés, à extrémités unies.
Fine lame droite, à arête médiane à partir du tiers, finissant en pointe effilée
Richement gravée, dorée et bleuie au tiers à décor d’une cartouche bordée de frises de laurier marqué « VIVE LE ROI », de trophées d’armes, de bâtons de maréchaux noués par un ruban, de casque à l’antique et de palmettes.
Signée sur une face « MANUF ROYALE KLINGENTHAL COULAUX FRERES » et « MANCEAUX PARIS RUE DES Gds AUGUSTINS n° 5 » sur l’autre.
Fourreau en acier décoré d’un semis de fleurs de lys en laiton, à deux garnitures en laiton décor reliées par deux baguettes maintenues par des rivets en fleurs (manque un). Chappe ciselée de rinceaux, mufle de lion et guirlandes, ornée de bâtons maréchaux en or émaillé, noués par un ruban argenté, gravée au dos « MANCEAUX RUE DES GRANDS AUGUSTINS N° 5 PARIS. Bouterolle décorée en suite, ornée d’un motif argenté d’une victoire couronnant un trophée d’armes.
Longueur : 87 cm
B.E. Époque Restauration.

D’après la tradition familiale, ce glaive pourrait provenir du Maréchal Marmont.

Historique :
Ce glaive est appelé « modèle 1817 de maréchal de France » principalement sous l’influence de Christian Ariès et Michel Pétard qui ont présentés et décris de manière détaillée ce type de glaive dans le cahier 22 (1974).
Il est vrai que la forme de l’arme est indéniablement celle d’un glaive.
Toutefois, il est intéressant de constater qu’il est décrit en 1822 par le colonel Ga
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue