Victor HUGO (1802-1885).Manuscrit autographe,...

Lot 527
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR

Victor HUGO (1802-1885).Manuscrit autographe,...

Victor HUGO (1802-1885).Manuscrit autographe, [Sur la tombe de Louise Julien, juillet 1853]; 2 pages in-fol. de papier bleuté remplies d'une très fine écriture avec ratures et corrections (petite déchirure marginale avec perte de quelques lettres au début de 6 lignes).Appel prophétique au respect des droits de la femme.Brouillon de premier jet du discours prononcé sur la tombe de Louise Julien au cimetière Saint-Jean de Jersey le 26 juillet 1853. Publié en plaquette à Jersey (Imprimerie universelle, 1853) sous le titre Discours de Victor Hugo sur la tombe de la citoyenne Louise Julien, proscrite, morte à Jersey, il a été recueilli dans Actes et Paroles, II Pendant l'exil. La feuille, pliée en quatre, est écrite de tous côtés et en tous sens, en 7 parties numérotées, dont la succession sera en partie modifiée, biffées après mise au net, avec des esquisses biffées et des reprises. Elle présente d'intéressantes variantes, dont un long développement inédit supprimé.Hugo y raconte le supplice de Louise Julien, femme du peuple, chansonnière, infirme, estropiée, vaillante républicaine, arrêtée à la suite du coup d'État du 2 décembre, emprisonnée puis expulsée, qui chercha refuge en Belgique avant d'échouer à Jersey où elle se coucha pour ne plus se relever. Hugo la rapproche d'autres femmes proscrites, torturées, pour en faire une figure emblématique, et en appeler à la reconnaissance des droits de la femme.«Citoyens,Trois cercueils en 4 mois.La mort se hâte et Dieu nous délivre un à un.Nous ne t'accusons pas, nous te remercions, Dieu puissant, qui nous rouvres, à nous exilés, les portes de la patrie éternelle !Cette fois l'être inanimé et cher que nous rapportons à la tombe, c'est une femme.Le 21 janvier dernier, une femme fut arrêtée chez elle par le sieur B. commissaire de police à Paris. Cette femme jeune encore elle avait 35 ans, mais estropiée et infirme, fut envoyée à la Préfecture et enfermée dans la cellule n° 1 qu'on appelle la cellule d'essai. Cette cellule sort
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue