Marie-Thérèse Rodet, Madame GEOFFRIN (1699-1777)... - Lot 121 - Ader

Lot 121
Aller au lot
Estimation :
2000 - 2500 EUR
Marie-Thérèse Rodet, Madame GEOFFRIN (1699-1777)... - Lot 121 - Ader
Marie-Thérèse Rodet, Madame GEOFFRIN (1699-1777) femme de lettres et amie des philosophes, elle eut un des salons les plus célèbres de son époque. L.A., Vienne 12 juin 1766, à son ami M. Boutin le fils, receveur général des finances, à Paris ; 6 pages in-4, adresse avec contreseing ms de Bouret.
Très longue et belle lettre sur son séjour à Vienne lors de son voyage vers la Pologne. Répondant à l’invitation du Roi de Pologne Stanislas Poniatowski, Mme Geoffrin (alors âgée de 68 ans) a quitté Paris quelques semaines plus tôt.
Elle raconte à son « cher petit ami » sa halte à Vienne, où elle est arrivée il y a quelques jours, en parfaite santé : « J’ay eu pendant tout le voiage, ces sertaine belles couleurs que j’avois pendant celuy du Housset, quoi que je n’aye pas bue le petit coup, ni chanté la chansonnette »… Elle s’est arrêtée à Dorlac [Durlach] où elle a été reçue par le Margrave et la Margravine : « nous avons eu les yeux mouillé en nous séparant. J’y ay ai été aussi a mon aise que je le suis chez moi. On m’a fait promêtre d’y retourner. Le prince et la princesse ont de l’esprit, et du goût pour les arts. Mais cela n’est ni eclairé, ni conduit, cette petit cour la est magnifique et servie a la françoise ».
Son voyage fait plus de bruit à Vienne qu’à Paris : « Il y avoit quinze jours que le prince de Kaunitz avoit donné ordre aux postes que l’on l’averti de mon arriver ». Elle pensait séjourner trois ou quatre jours dans son auberge, mais il en a été tout autrement. Dès son arrivée, sa chambre a été remplie de valets et de pages, porteurs de compliments et d’invitations, puis « les embassadeurs de toutes les cours, et tous les seigneurs que j’ay reçu chez moi depuis bien des années, et dont je ne souvenois presque plus, sont venu me voir, avec des expressions de reconoissance, et de sentiments, dont j’ay esté confondue ». La princesse Kinski ne la quitte plus. Le prince Galitzine est venu le soir même de son arrivée : « Il ma donné tout ce qui
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue